© 2019 by Active Digital Station - Abdessamad CHLIH

Suivez nous :

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

Octopouces

 
logocto2.png
Uniques participants mais surtout vainqueurs du concours "Genève a un incroyable Skalent", les membres bigarrés de cet amas d'amis réfléchissent sérieusement à participer, sous peu, aux joutes romandes du jeu de mots le plus pourri.
 
Régulièrement à contre temps, leur musique, composite de morceaux élaborés dans un respect strict des normes sanitaires en vigueur, est particulièrement généreuse, bouillonnante et efficace.
 

Paco

Issu du milieu jovial de la fanfare, Paco est rempli de bonasserie. Vif à la déconne, à couteaux tirés sur le bon mot, il cherchera toujours à piquer son interlocuteur d'une vanne bien mise. Son organisme résistant et imposant lui permet de souffler généreusement, tel le yak Népalais, dans son cornet argenté, déployant ainsi une sonorité très particulière, mi virile mi lascive.

logocto2.png
 

Drafté dès sa puberté par son club de cœur des Toronto Maple Leafs, Alex renonça courageusement, pour affirmer son soi artistique, aux bourrinades dans les rambardes accompagnant toute gloire de hockeyeur Canadien. En avenant bipède généreux qui charme par son sens inné de la franche camaraderie,

il a acquis au fil des ans cette surprenante capacité à entonner de façon gaillarde et bouleversante un répertoire idoine, fourmillant et populeux.

Alex

logocto2.png
 

Vini

Friand du déguisement et de la mascarade, tantôt yankee tantôt Yakari, Vini a toujours rêvé de rencontrer Grand-Aigle. Vouant un véritable culte de la personnalité à l'indien des Village People, il chorégraphie de manière divine des tubes comme Macho Man et In the Navy. Son déhanché-roulé assorti aux vibrations sensuelles émanant de son alto, immergent quotidiennement les foules dans une transe mnémonique exaltante.

logocto2.png
 

Frénétique défenseur du monde de Nemo, Fred a nagé avec les plus gros et les plus plats, le cachalot macrocéphale (physeter macrocephalus) ou la sole pleureuse s'il fallait ne citer qu'eux. Emporté par son enthousiasme marin, il aurait mordu un grec pêchant à la dynamite un matin de carême orthodoxe. Fidèle de la double pédale, son jeu se rapproche d'ailleurs de ce type de pêche bestial, avec en sus cette truculente touche d'humanité qui lui est si personnelle.

Fred

logocto2.png
 

Prude

logocto2.png

Sauvé d'une existence imbécile par l'amour du nombre et de la logique, Prude a vu, dans l'arithmétique, une douce lumière salvatrice. C'est ainsi, sans peine, qu'il compte dorénavant les mesures jusqu'à une vitesse de 160 à la croche, tape du pied correctement sur chaque temps et finit généralement le morceau avec les autres. Le style de jeu, spasmodique et cadencé, de cet homme généreux (mais pas toujours) reste cependant dur à définir, innovant ou inexistant, c'est selon.

 

Soko aurait pu finir arpentant les bassins olympiques à la recherche d'un concurrent pouvant ébranler sa suprématie mondiale en dos crawlé. Mais ce Phelps Bulgare, étouffé par sa propre prépotence, finit par se retirer de toute vie sociale, préférant s'immerger dans l'ivresse de la musique. Passant par l'apprentissage du luth ottoman, de la harpe celtique ou du kazoo amérindien, ce désormais musicologue nous est revenu, certes moins balèze, mais tellement plus humain.

Soko

logocto2.png
 

Yerlo

Bernésien d'attachement, auteur de "La  Vogue des grenouilles, calvaire ou pure nécessité" (édition du Coteau), Yerlo est un fier produit du regroupement accordéoniste campagnard. Forgé aux marathons Malakoff-Chasselas-rissoles aux poires, ce dandy du Pigini accomplit moult exploits avec son accordéon, même que, parfois, il dort dessus. Son son (prononcer sonson), selon les coutumiers du genre, se situerait entre celui de Richard Galliano et d'un brâme de musaraigne aquatique.

logocto2.png
illustration-un-octopus